Tours de magie à la Villette

Exposition “La Villette en suites” au Parc de la Villette jusqu’au 13 septembre 2015

Vous ne savez pas quoi faire en ce moment, vous avez envie de rêver un peu les yeux ouverts ? Avant d’aller au ciné en plein air de la Villette, allez donc faire un tour du côté du pavillon Paul-Delouvrier pour voir les magiques oeuvres du non moins magique Felice Varini. L’artiste suisse va à l’encontre du courant trash contemporain et se concentre sur l’effet visuel de ses œuvres : il n’a pas de parti pris politique ni de concept abracadabrant, il souhaite juste utiliser l’architecture qui lui est offerte pour la sublimer par des jeux de formes et de couleurs. Il croit encore en la beauté dans l’art, et pour cela, je le remercie. C’est un homme de peu de mots qui préfère nous laisser regarder et nous perdre plutôt que d’essayer de nous convaincre de l’intérêt de son travail, et pour cela, je l’aime. C’est dit.

Les œuvres de Felice Varini ont tout d’abord l’air de forêts de formes aléatoires éclatées à travers l’espace, dans une harmonie étrange dont il semble lui-même s’étonner. Car en réalité, l’artiste travaille le cercle, le triangle et le carré comme des formes entières qu’il imprime dans l’espace : un seul point de vue, qu’il a défini, permet de les voir de cette manière. Bougez d’un seul centimètre et la forme, précise et réalisée avec minutie, s’effondre progressivement pour créer un véritable paysage d’abstraction. Felice Varini aime l’aspect autonome que prennent ses œuvres et le découvre avec plaisir (et surprise) après leur réalisation.C’est d’ailleurs quelque chose d’assez cocasse à voir : les visiteurs semblent effectuer une danse étrange face aux oeuvres, dans l’espoir de trouver le point de vue parfait. Eh oui, tout le monde ne fait pas la taille de Monsieur Varini ! Je ne vous montre qu’une des oeuvres avec le bon point de vue, histoire de vous faire saliver un peu de vous motiver à vous bouger là bas. Le résultat est franchement génial et ça serait dommage de vous en priver !

Les oeuvres de Varini sont au nombre de quatre et sont réparties entre le pavillon Paul-Delouvrier (en face du café) et la galerie Est de la Grande Halle. Le pavillon est ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 19h, et la galerie est en accès libre, le tout étant gratuit. Si j’étais vous je ferai d’une pierre deux coup avec le ciné en plein air, mais bon tout le monde n’habite peut-être pas dans la galaxie far far away qu’est Issy-les-Moulineaux.

IMG_9442-1024x683

IMG_9456-1024x683