Mapplethorpe sublime

Self Portrait 1980 by Robert Mapplethorpe 1946-1989

Exposition Robert Mapplethorpe au Grand Palais jusqu’au 13 juillet 2014

 

En ce moment et encore pour deux semaines, le Grand Palais héberge plus de 200 œuvres (photographies et dérivés) de Robert Mapplethorpe, maître de la photographie connu pour l’érotisme sans limite de ses nus et sa fascination pour le sexe masculin. Cependant, comme l’ont très bien montré les commissaires en charge de l’exposition, l’œuvre de Mapplethorpe et Mapplethorpe lui même ne s’arrêtent pas au sexe, même si c’est un aspect indéniablement majeur de son travail. Il dit lui-même : “Je cherche la perfection dans la forme. Dans les portraits. Avec les sexes. Avec les fleurs.”. Ceci est très représentatif de qui est Mapplethorpe : un perfectionniste et un amoureux de la beauté. Ses photos ont un aspect très sculptural, aiguisé, à tel point que l’on en confondrait modèles et statues. Le grain de la peau et celui du marbre se confondent et donnent un résultat fascinant, perturbant. Les portraits sont sublimes, les noms des modèles sont toujours mentionnés dans le titre ce qui montre aussi l’attachement du photographe à ces derniers, qui répondent d’ailleurs presque toujours aux canons de la Renaissance : un corps parfait, du muscle, un corps parfait et du muscle. En plus de ça, quelques autoportraits nous aident à mieux cerner la personnalité et la grande sensibilité du photographe androgyne qui aimait autant les fleurs que le sexe. Celles ci sont d’ailleurs mises à l’honneur avec de nombreux grands formats dont certains sont en couleur.

La scénographie est honorable, sans plus. Le parcours est logique et pas désagréable, il n’y a pas de prise de risque mais c’est certainement aussi bien. La petite salle interdite aux mineurs n’est pas la plus intéressante de l’exposition donc si vous avez moins de 18 ans vous ne manquerez pas grand chose !

Vous m’excuserez je l’espère pour cet article quelque peu succinct mais le sujet n’appelait pas à plus de commentaire : en somme, l’exposition présente de très belles œuvres et une technique de photographie qui se doivent d’être vues. Allez-y vite avant de la manquer !

58560229  Robert Mapplethorpe - Sonia Resika, 1988 (03)

MAPPLETHORPE Robert, Jack Walls, 1982                                   MAPPLETHORPE Robert, Sonia Resika, 1988

 

En couverture, un autoportrait réalisé en 1980.